La cuisine méditerranéenne est définie par la présence des éléments fondamentaux qui sont considérés comme plus importants que les autres en reflétant une communauté de croyances et de pratiques qui transcende les religions, les langues et même les sociétés. (Mohamed Yassine Essid, historien tunisien)

Dès le début des années ’70 où le biologiste américain Ancel Keys et sa femme Margaret, pharmacienne, ont fait public le concept de la « Diète méditerranéenne » les gens du monde entier ont reconnu ses bénéfices multiples. Sachant que dans les pays méditerranés on enregistre  quelques-uns des plus grandes espérances de vie chez les adultes et les rates les plus basses des maladies cardiaques, Keys s’est proposé de démontrer qu’une diète basée sur peu de graisses et une activité physique régulière constitue le secret d’une vie longue et saine

Malgré les cultures différentes qui se sont développées autour de la Mer Méditerranée, et les plats variés que celles-ci ont inspirés, une caractéristique définitoire dès l’Antiquité a été représentée par l’olivier, le symbole de la paix et de l’abondance. Son huile était considéré comme sacré et il était utilisé dans les temples antiques grecs et hébreux ainsi que dans la cuisine et la cosmétique. Bien des historiens et des écrivains affirment que la région méditerranéenne est synonyme au rang d’oliviers.

Les autres deux ingrédients essentiels de la cuisine méditerranéenne sont le blé et les raisins. La région est fameuse pour ses vins, l’Italie étant le plus grand producteur de vin du monde, suivie par la France.  En Italie, il y a plus de 350 variétés de raisins, cultivés de la Sicile jusqu’aux Alpes. En France, la région de Languedoc-Roussillon  – traversant la côte méditerranéenne de la Provence jusqu’à la frontière espagnole-  donne plus d’un tiers de la production de vin du pays. Le blé a été un ingrédient de base dans la région pour des milliers d’années, dès l’époque romane où l’Afrique du Nord était devenue « la corbeille à pain » de l’empire. Les produits à base de blé sont les pâtes, la semoule, le couscous et le blé écrasé.

1. L’Italie

Lorsqu’il s’agit de la cuisine méditerranéenne, l’Italie est probablement le premier pays qui nous vient à l’esprit. Ridiculisés autrefois pour leurs ingrédients trop simples, les plats italiens ont acquis une popularité mondiale à la suite de l’établissement des immigrants italiens en Amérique et en d’autres pays de l’Europe. Pour les Italiens, cuisiner signifie plus que de jeter les ingrédients dans une poêle, cuisiner les définit effectivement. Comme la cuisine italienne se caractérise par une grande diversité régionale, il est quelque chose de très habituel d’entendre les Italiens dire qu’il n’y a pas de chose pareille à la « cuisine italienne » parce que, depuis des centaines d’années, leur territoire a été divisé entre les états et les républiques. Il en a résulté une différence notable entre les régions, des plats à base de viande et risotto au Nord, à la pizza, au poisson et aux légumes au Sud. La production de fromage est également variée en fournissant des exemples fameux comme Gorgonzola (Lombardie), parmesan (Emilia-Romagna), le fromage alpin d’Asiago et  Pecorino (Toscane).

dessert-gorgonzola-res

Pizza au gorgonzola

La Pizza a été inventée en Naples, dans la première moitié du XIX e siècle, ayant à la base un plat de l’alimentation de la rue – de la pâte à pain à l’ail, au basilic et au fromage. On ne sait pas exactement qui a eu l’idée d’y ajouter de la sauce de tomates, mais la légende dit que, la pizza Margherita a été créée en honneur de Margherita de Savoie, la reine du Royaume d’Italie qui visitait Naples en 1889. Le pizzaiolo local,  Raffaele Esposito a fait un plat où on retrouvait les couleurs du drapeau italien : des tomates rouges, du basilic vert et de la mozzarella blanche. Bien qu’il y ait des personnes qui mettent en doute l’authenticité de cette légende, on s’est mondialement mis d’accord sur le fait que, Antica Pizzeria Port’Alba qui fonctionne encore, est la première pizzeria du monde. Un plat à base de pâtes très populaire en Naples et au sud de l’Italie, est spaghetti alla puttanesca, fait des tomates, anchois, olives et câpres. Polpi alla Luciana – du poulpe cuit aux tomates et au piment – se trouve parmi les plus fameuse recettes locales. Tous les restaurants, sans exception, proposent du limoncello dans leurs menus, une boisson alcoolisée au citron servi comme digestive. La production se concentre autour de la Baie de Naples, y compris les îles de Capri et Ischia, ainsi que le Côte Amalfi.

Antica-Pizzeria-PortAlba-res

Antica Pizzeria Port’Alba | Source de la Photo : lefkapania.files.wordpress.com

La région autour de Naples est particulièrement riche en histoire et traditions ; vous pouvez y passer un séjour excellent dans  Marina Grande en Capri ou dans  Marina di Ischia sur l’île homonyme.

2. Espagne

La  cuisine de l’ Espagne est aussi variée que la cuisine italienne, aux plats de référence comme  paellagazpacho et jamon serrano, du jambon fait du cochon élevé spécialement et nourri uniquement des céréales. A partir de 1942, les voyages aux Amériques ont représenté une occasion d’enrichir la cuisine espagnole d’ingrédients nouveaux : des tomates, des poivrons, des pommes de terre, de la vanille et du chocolat.

gazpacho-res

Gazpacho  | Source de la Photo source: mayihavethatrecipe.com

Originaire de la Valence, paella est considérée par les touristes comme le plat national de l’Espagne. D’habitude, on la prépare avec des légumes, des fruits de mer ou avec un mélange de porc et de poulet, mais il y toutefois différentes variétés de paella. Arroz negro est un plat à base de riz préparé avec de l’encre de seiche qui y confère un arôme prononcé de fruits de mer.

La localisation de la Catalogne entre les Pyrénées et la Mer Méditerranée veut dire que, c’est une région dont la cuisine particulièrement diversifiée est basée sur des ingrédients locaux frais comme les olives, les tomates et l’ail. Pan tomaca – du toast à l’huile d’olive et aux tomates – est un plat pour le petit déjeuner originaire de la Catalogne, extrêmement populaire dans toute l’Espagne. La cuisine catalane comprend bien des plats qui combinent les ingrédients provenant de la mer et des montagnes à la fois dans un concept nommé  Mar i Muntanya (mer et montagnes): des crevettes avec du poulet, du porc et des fruits de mer, etc.

SONY DSC

Pan tomaca  | Source de la Photo : lifeisazoobiscuit.com

Vous pouvez passer un séjour extraordinaire en Catalogne où on vous recommande les marinas suivantes : Port Olimpic de Barcelona,  bâti  pour les Jeux Olympiques de 1992  Port de Sitges, à seulement  35 km de Barcelona et Port Fòrum, situé dans la ville côtière de  Saint Adria de Besos.

 

3. Grèce

Le rôle que la nourriture joue dans la formation de la culture d’une nation ainsi que de la manière de penser de celle-ci est fort évident en Grèce où la cuisine a évolué au cours de plusieurs siècles en assimilant les influences romanes, byzantines et ottomanes. Grâce en particulier aux conditions géographiques et climatériques, les Grecs de l’Antiquité appréciaient les plats simples et déconsidéraient l’art de la cuisine. Leur diète était basée sur des ingrédients méditerranéens simples comme le blé, les olives et les fruits et ils considéraient comme un signe de faiblesse les habitudes alimentaires plus raffinées. Après que la Grèce fut devenue une partie de l’Empire roman, ce culte de l’austérité s’est diminué et des plats nouveaux ont fait leur apparition dans la cuisine grecque. Cette tendance d’enrichissement a continué aussi à l’époque byzantine où les épices ont commencé à être connus et fort appréciés  à Constantinople, grâce à sa location sur les principales routes commerciales.

La plupart des plats grecs actuels ont des origines perses, turques et arabes, y compris la sauce à base de yaourt tzatzikigyros( similaire aux kebabs); moussaka, un plat de référence dans la plupart des pays des Balkans et du Moyen Orient; baklava, une pâtisserie à feuilles, populaire dans pas mal de pays et loukoumi connu au monde entier comme une Délice turque. Les Grecs utilisent une grande variété de fromages dont feta, un assortiment de fromage particulièrement fin utilisé pour des salades et des galettes. Un autre assortiment local de fromage est halloumi qui a une texture similaire à celle de mozzarella.

tzatziki-sauce-res

La sauce Tzatziki  | Source de la Photo : littlegreekrestaurant.com

Si vous vous proposez de visiter ce beau pays et savourer ses plats simples mais délicieux, on vous recommande d’amarrer votre bateau dans Marina Gouvia , située dans la ville de Kontokali sur l’Ile de  Corfu. Les restaurants locaux sont ouverts tout au long de l’année et ils vous accueilleront avec des plats traditionnels exquis comme la seiche frite, kolokythoanthoi (des zucchini frits) et  loukaniko (des saucisses). Paroikia Marina, sur l’île de Paros offre accès immédiat à la Mer Egée et à bien des attractions touristiques y compris le complexe de l’Eglise byzantine Panagia Ekatontapiliani. Porto Carras Marina se situe dans unes station de cinq étoiles près de Neos Marmaras, une véritable attraction touristique du littoral égéen.

kolokythoanthoi-res

Kolokythoanthoi  | Source de la Photo : ourtastytravel.blogspot.ro

 

 

4. La France

En France, la cuisine méditerranéenne comprend des spécialités des régions de la Provence, de l’Occitane et de la Corse. Originaire de Marseille, bouillabaisse est un ragoût de poissons fait d’au moins trois assortiments différents de poisson et des herbes de Provence. Un autre plat local est  ratatouille, un plat à base des légumes très populaire parmi les touristes à cause de sa saveur et sa légèreté particuliers. La salade niçoise, très coloriée et populaire, est faite des ingrédients locaux comme le thon, les œufs, les olives et les anchois.

bouillabaisse-res

Bouillabaisse | Source de la Photo : easyvoyage.co.uk

La cuisine de la Corse se fait remarquer par son originalité et la qualité de ses ingrédients. Introduits par les Génois au XVIe siècle, les marrons ont pas à pas remplacé les céréales et changé le paysage de l’île. A présent, on les cultive à une grande échelle et on les utilise pour en faire de la farine de marrons, la base de plusieurs produits corses traditionnels comme polenta et la bière. Les viandes fumées locales sont quelques-unes des meilleures viandes du monde, car le fait de nourrir les cochons de châtaignes donne à la viande un arôme de fumée particulier.

Vous passerez des moments incroyables en Corse à Port Bonifacio, situé au bout sud de l’île. On vous recommande aussi chaleureusement   Porto Tino Rossi dans la capitale Ajaccio, où, parmi d’autres attractions touristiques, vous aurez la chance de voir le lieu de naissance de Napoléon Bonaparte

5. La Croatie

De la Péninsule istrienne à Dubrovnik, le littoral de la Croatie s’étendant sur 5,800 km est un véritable paradis pour les gourmands. La cuisine locale est un mélange intéressant entre des plats ayant subi une influence Austro-hongroise prononcée et la nourriture méditerranéenne du littoral. On sert de la soupe à chaque repas, la recette la plus populaire étant maneštra (un mot emprunté à l’italien qui signifie « soupe ») et une soupe de poissons aux pommes de terre et riz servie en Dalmatie. Vous pouvez également savourer les traditionnels calmars grillés (lignje najaru),  la morue aux pommes de terre, la salade d’araignée de mer et buzara, des crustacés à l’ail, à l’huile d’olives et au persil.

Lignji_na_žaru3

Lignje najaru  | Source de la Photo : minikes.rs

Pour que votre expérience croate soit complète, on vous recommande les marinas suivantes situées sur la côte adriatique :Mali Losinj sur la côte ouest de l’île Losinj ; ACI Marina Dubrovnik, située au bout de la crique Rijeka Dubrovačka et ACI Marina Palmižana sur la côte nordique de l’île Sveti Klement vis-à-vis de Hvar.